Boutique Biologiquement.comLa griotte est un superfruit antioxydant naturel puissant

  Posté par cerise       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Des centaines d’études scientifiques documentées ont démontré que la griotte, ou cerise bio antioxydant naturel puissant acidulée, peut être considérée un « superfruit ».

La griotte est plus riche en nutriments et en substances phytochimiques que la plupart des fruits. Voici quelques exemples des caractéristiques et des bienfaits qui démarquent ce fruit.

Antioxydant

Pouvoirs antioxydants (indice CARO* par 100g)
Jus de griotte concentré : 12 800 unités CARO
Griotte séchée : 6 800 unités CARO
Griotte surgelée : 2 033 unités CARO
Griotte en conserve : 1 700 unités CARO

Exemple :

Produit Quantité Unité CARO
Jus concentré 3 c. table 5433
Griotte séchée 1/3 tasse 4097
Les chercheurs estiment qu’un individu devrait consommer de 3000 à 5000 unités CARO par jour pour contrecarrer les effets des oxydants absorbés chaque jour par les aliments, l’air et le stress.

Flavonoïde (couleur rouge des griottes)
Il existe 150 différents flavonoïdes et parmi ceux-ci les anthocyanines ont la plus grande capacité antioxydante.

La griotte possède la plus grande teneur d’anthocyanines 1 et 2. Elle est très efficace pour réduire la douleur causée par l’arthrite et la goutte. La griotte contient plus d’anthocyanine 1 et 2 que toutes les baies, incluant les fraises, les framboises, les mûres et même deux fois plus que sa cousine la cerise sucrée. Les bleuets ne contiennent aucune de ces substances.

Une étude menée en Hollande a permis de déterminer qu’un apport riche en flavonoïdes aide à diminuer le risque de maladies artérielles et coronariennes.

La griotte est un superfruit antioxydant naturel puissant
La griotte est un superfruit antioxydant naturel puissant

Vitamines et minéraux

La griotte est une excellente source de bêta-carotène. Elle en contient 19 fois plus que le bleuet et la fraise. En plus, elle est riche en vitamine C et E, en minéraux de potassium, magnésium et fer, en acide folique et en fibres.

Mélatonine

La griotte est une des rares sources alimentaires de mélatonine, un puissant antioxydant qui module notre rythme circadien ainsi que les cycles d’éveil et de sommeil. Une bonne nuit de sommeil est toujours à prescrire pour soutenir la vitalité et un système immunitaire en santé.

Autres polyphénols
La griotte est aussi une source abondante de polyphénols autres, tel que l’acide ellagique, qui a la capacité de réduire la prolifération de cellules cancéreuses. Certains polyphénols que l’on retrouve dans ce fruit, incluant l’acide para-coumarique et d’acide gallique, améliorent le processus d’auto-destruction des cellules cancéreuses.

Les dommages des tissus du cerveau causés par l’oxydation augmentent les risques de perte de mémoire, de démence et même de maladie d’Alzheimer alors que les phytochimiques antioxydants, tels que les polyphénols, peuvent ralentir, voir même améliorer, le processus de vieillissement et la mémoire.

Le diabète

Des études ont démontré que lorsque des cellules pancréatiques de souris sont exposées à des anthocyanines extraites de la griotte, elles produisent 50 % plus d’insuline. Il a été conclu que la griotte pourrait servir à la prévention du diabète de type 2.

Une autre étude a permis de constater qu’une dose d’anthocyanine suffit pour réduire considérablement le taux de glucose sanguin au jeûne et augmenter la tolérance au glucose. Lorsque le traitement est prolongé pendant un mois, le taux au jeûne chute de moitié et la tolérance est améliorée de presqu’autant.

Le diabète occasionne des complications à tout l’organisme; les protéines de collagène, par exemple, réagissent avec les sucres sanguins lorsque leur niveau est trop élevé. Ceci endommage des petits vaisseaux sanguins, appelés capillaires, qui, par la suite, endommagent plusieurs tissus incluant la rétine de l’œil. Selon une étude, les anthocyanines réduisent de manière significative la formation de ces complexes de protéines anormaux qui, par ce fait, améliore la rétinopathie causée par le diabète.

Les griottes ont un indice glycémique (IG) faible de 54. Consommer ce fruit augmente faiblement le niveau de sucre dans le sang réduisant ainsi les risques de diabète et gain de poids. Les griottes séchées ont un IG de 58.

Le cancer

Colon

Des études sur des cellules cancéreuses du colon humain ont démontré que les anthocyanines et les cyanidines, retrouvés dans la griotte, peuvent réduire les risques de ce type de cancer.

La griotte est une source importante du phytochimique particulier nommé alcool périllylique (POH). Plusieurs études indiquent que le POH peut prévenir la formation et ralentir la progression de certains cancers touchant la prostate, les poumons, le foie et la peau.

Leucémie

Des chercheurs ont découvert que des cellules cancéreuses de leucémie s’autodétruisent (un phénomène nommé « apoptose ») lorsqu’elles sont exposées à du POH in vitro.

Sein

Des études ont démontré que le POH peut induire une régression des petites tumeurs ainsi que certains cas de cancer du sein plus avancés. Le POH est jusqu’à 5 fois plus efficace que les autres composés connus dans la réduction des cancers et la régression des tumeurs.

Cerveau

Un cancer très difficile à traiter est le gléoblastome multiforme qui s’infiltre dans les tissus qui supportent le cerveau. Une étude a démontré que le POH augmente la sensibilité des gliomas (cellules gliales cancéreuses) à la radiation et à la chimiothérapie. Le POH pourrait servir possiblement de thérapie complémentaire pour cette forme de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *